Urgesat ! & Urgçnep !

 

 

Bienvenue !


 

Vous trouverez ici des notes de lecture et des réflexions sur les sujets qui me tiennent à coeur, le tout sous un angle libertarien. Six domaines différents sont abordés : la Science Fiction, les traductions françaises des récits de Larry Niven, les anti-utopies, la politique, l'école et les sciences.

 

Ce site est accompagné d'un blog qui suit plus ou moins l'actualité (mais en sommeil pour le moment) et de "Collections", une nouvelle rubrique consacrée à des séries d'images thématiques.


Bonne visite,

Sylvain

 

 

Exergues :

 

« Mais il y aura toujours, n'oubliez pas cela Winston, il y aura l'ivresse toujours croissante du pouvoir, qui s'affinera de plus en plus. Il y aura toujours, à chaque instant, le frisson de la victoire, la sensation de piétiner un ennemi impuissant. Si vous désirez une image de l'avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain... éternellement. » 
George Orwell : « 1984 », page 377 de l'édition Folio.

 

« A long terme, c'est nous qui l'emporterons...
la botte cessera un jour de marteler le visage de l'homme, et l'esprit de liberté brûle avec tant de force dans sa poitrine qu'aucun lavage de cerveau, aucun totalitarisme ne peuvent l'étouffer.
» 
Murray Rothbard in « L'éthique de la liberté » (Editions Les Belles Lettres, 1991, page 366).

 

« Le plus grand défi auquel l'humanité est confrontée est celui de distinguer le réel de l'imaginaire et la vérité de la propagande. Certes percevoir la vérité a toujours été un défi pour l'humanité. Mais dans cette ère de l'information (que je perçois plutôt comme une ère de la désinformation), relever le défi est d'une grande urgence et d'une importance extraordinaire. »

Michael Crichton « Environnementalism as Religion », discours au Commonwealth Club, San Fransisco, 2003.

 

« Ne demandez pas ce que l’Etat peut faire pour vous. Demandez ce que les hommes de l’Etat sont en train de vous faire. »
David Friedman : « Vers une société sans Etat » (éditions Les Belles Lettres, 1992, page 33).

 

« Le truc des sociétés basées sur le progressisme, c'est de faire main basse sur la plus-value de chacun pour la redonner à ceux qui ne pourraient pas faire grand chose de bien utile sinon... La redonner à des types comme Peter, qu'on avait bombardé directeur commercial alors qu'il était un cancre doublé d'un petit escroc. C'est un truc qui est un vol pur et simple, parce qu'on ne demande pas à tous ces gens qui travaillent s'ils sont d'accord pour suer pour les autres plutôt que pour eux-mêmes... On ne veut surtout pas les laisser utiliser cette plus-value pour s'acheter des biens et des services, et donc créer du travail hors du contrôle de l'Etat. L'Etat veut contrôler ça aussi, quitte à mener le pays à la ruine et à la misère, exactement comme ça se passe dans ce pays... »
Dominique Raymond Poirier : « Grandoria » (2010), page 654.

 

« Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que j'emporte des armes

Et que je sais tirer... » 

Boris Vian : "Le Déserteur" (1954).

 

« Je me fous des définitions, des guerres picrocholines qui régulièrement agitent le landerneau de l'imaginaire, je me fous des querelles, des cases et des frontières. Qu'on soit un scientifique de haut vol amateur de percées conceptuelles, qu'on soit un lecteur lambda qui se délecte des histoires de vampires ou d'aventuriers des étoiles, qu'on soit une femme, un homme, un vieux, un jeune, il en faut pour tous les goûts, pour toutes les sensibilités, sans que les uns ou les autres se sentent obligés de jeter l'anathème sur tel ou tel auteur, tel ou tel genre, telle ou telle oeuvre. La largesse d'esprit, qui normalement, caractérise l'auteur et le lecteur d'imaginaire, l'humain qui cherche à s'élever au-dessus de sa condition humaine soumise à l'infernal couple espace-temps, est à mon sens incompatible avec les jugements mesquins et les tentations dogmatiques. » 

Pierre Bordage, préface à "Utopiales 2010", éditions ActuSF/Les Trois Souhaits (2010), page 6.


 

écrire commentaire

Commentaires: 4

  • #1

    Prégentil (dimanche, 11 octobre 2009 22:50)

    Nous l'emporterons oui, mais le long terme c'est trop loin, à nous de nous unir pour nous en donner les moyens.
    Alors nous porterons la Justice aux hommes de l'Etat.

  • #2

    Jesus (mardi, 22 décembre 2009 18:05)

    Bonjour et merci, feliciades ont nice page, bonnes vacances, l'espoir de revenir bientôt pour voir de nouveaux développements, de message de félicitations

  • #3

    Nouveau libertarien (vendredi, 08 avril 2011 23:35)

    Un souffle vivifiant à chaque page sur ce site ! A filer une jaunisse à tous les pisse-froids de l'archéo gauchisme moralo-sectaire. Mille félicitations !

  • #4

    Guillaume44 (samedi, 17 mars 2012 10:58)

    Un blog très intéressant, bravo !

  • loading